Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Les réactions des gagnants ce dimanche soir sur ce blog

Plus que quelques heures à attendre

 

Ce dimanche soir sera révélé le palmarès du 61e Festival de Cannes. Pour connaître les réactions des principaux gagnants peu après, rendez-vous sur ce blog…

 

 Clint a tout compris

 

Le phénomène est un peu paradoxal. Le public a été moins nombreux que les années précédentes aux abords des marches du Palais. Alors que les stars se sont montrées nettement plus disponibles que d’habitude. Et pas seulement en signant des autographes. Mais, par exemple, en venant à pied au milieu de la foule plutôt qu’en empruntant la limousine. Clint Eastwood  est même venu se mêler aux spectateurs lors de la projection en plein air, sur la plage, d’Inspecteur Harry. Il n’y a pas que dans l’art de raconter une histoire que Clint Eastwood a tout compris.  Un vrai grand monsieur.

Sean Lagaf’ Penn

 

C’est avec 200 marionnettes que les 15 manipulateurs, 2 maquilleuses, 2 habilleuses, 3 auteurs et 3 imitateurs des Guignols ont débarqué sur la Croisette. Mais ce n’est pas toujours suffisant. Comme celle de Sean Penn n’existait pas, il a fallu en vitesse transformer celle de… Lagaf’ pour la venue du président du jury du Festival sur le plateau du Grand journal. Heureusement pour lui, il n’a pas la moindre idée de qui est Lagaf’ ni à quoi il ressemble.

 

 

Encore un retour

 

On l’avait prédit : le retour d’Indiana Jones a ouvert la porte au come-back de bien des personnages célèbres du cinéma. Après Emmanuelle (sans Sylvia Kristel, même pour la version réservée aux homes de vieillards), Highlander va de nouveau tenter de trancher des têtes sur grand écran. Summit Entertainment a racheté les droits du film avec l’intention avouée de lancer une nouvelle saga. Le successeur de Christophe Lambert n’est pas encore connu. Mais les scénaristes d’Iron Man ont déjà signé pour le projet. Tout ça fait un peu peur.

 

 

Zen

 

Abbel Ferrara a profité de sa présence sur la Côte d’Azur pour régler ses comptes. Interrogé sur ce qu’il pensait de Werner Herzog et Nicolas Cage, engagés dans le remake de Bad Lieutenant, il a eu cette remarque très classe, zen et philosophique (barrer toutes les mentions inutiles…) : « Qu’ils crèvent en enfer ! J’espère qu’ils seront dans le même tramway quand il explosera. »

 

 

 

Vraie cinéphile

 

Faye Dunaway est une vraie cinéphile. Comme tous les ans, elle assiste en même temps que la presse à un maximum de visions. Généralement, avec une casquette pour cacher ses longs cheveux. Et malgré son énorme renommée, elle se promène sur la Croisette sans le moindre garde du corps, signant des autographes et discutant avec tous ses admirateurs. Le plus simplement du monde. Pas étonnant que le Festival lui ait demandé de remettre le prix de la mise en scène.

 

 

Florence qui ?

 

A un journaliste français qui désirait savoir si Madonna pouvait pardonner à Florence Forresti de l’avoir parodiée durement, la star a répondu : « Qui ça ? » Avant d’ajouter, avec une ironie non dissimulée : « Je ne la connais pas. Mais je lui pardonne : comme ça, elle pourra bien dormir ce soir. »

 

 

 

La reconnaissance de Michael Moore

 

Michael Moore, grand spécialiste du documentaire, a été très impressionné par I am because we are, le reportage au Malawi produit, scénarisé et commenté par Madonna. « Elle est entrée dans mon monde. Quand je l’ai vu, j’ai pensé : waow, c’est comme si elle avait fait ça toute sa vie. » Beau compliment.

 

 

Boucles d’or

 

La fatigue aidant, les médisances se multiplient toujours parmi les festivaliers en fin de festival. Scarlett Johansson, qui a laissé Woody Allen et Penelope Cruz défendre seul le très drôle Vicky Cristina Barcelona, n’est pas épargnée par les piques acerbes. Selon les rumeurs, il n’aurait plus été possible de l’inviter tant ses caprices étaient onéreux. Comme, par exemple, exiger que sa coiffeuse soit payée 5.000 dollars par jour. Une version moderne de Boucles d’or…

 

 

D’autres boucles d’or

 

Gwyneth Paltrow a failli regretter d’être venue à Cannes. Sur le tapis rouge qui l’amenait vers une party, elle a en effet perdu les boucles d’oreilles que lui avait prêtées un grand joaillier. « Heureusement que je faisait attention, sinon cette perte m’aurait coûté cher » a-t-elle expliqué en retrouvant les précieux bijoux en or. Que d’émotion, que d’émotion !

 

 

Et un Julien Doré

 

Julien Doré est le régional de l’étape à Cannes. Sa grand-mère y vit en effet. « Mais c’est la première fois que je viens y faire de la promotion, explique-t-il. Je le vis un peu comme une sorte de balade romantique dans une installation ou un musée sans me poser trop de questions. »

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.