Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Les réactions des vainqueurs et du jury

Voici, en complément de La Dernière Heure – Les Sports de ce lundi, les déclarations des principaux gagnants du 61e Festival de Cannes et de quelques membres du jury

 

 

Marjane Satrapi (à propos d’Entre les murs)

 

« Il y a peu de choses en lesquelles je crois encore, mais l’éducation en fait partie : elle permet à tout le monde d’être moins stupide. »

 

 

Jeanne Balibar et l’éducation

 

« Entre les murs ne met aucun problème, aucune contradiction  de côté. C’est ça l’art : montrer quelque chose dans sa réalité la plus dure mais aussi l’espoir. Cela dit, c’est vrai qu’en France comme partout ailleurs, en matière d’éducation, il y a du boulot. »

 

 

Benicio Del Toro partage son prix

 

« Je ne serais pas ici sans le Che : ce prix lui revient donc aussi. Il faut respecter l’homme. » Pour le reste, Benicio Del Toro semblait plus intéressé par la chemise blanche d'une journaliste que par les questions.

 

Walter Salles et les jeunes

 

Venu chercher le prix d’interprétation féminine au nom de Sandra Corveloni, incapable de venir après avoir perdu l’enfant qu’elle attendait, Walter Salles a eu ces jolis mots : « Cette année, le Festival rend hommage au plus jeune des cinéastes, le centenaire Manoel de Oliveira. Et il récompense une jeune actrice de 45 ans qui fait son premier film. C’est rafraîchissant. »

 

 

Laurent Cantet n’a pas choisi ses acteurs

 

Laurent Cantet s’est défendu d’avoir fait un film franco-français : « Parler de l’école, cela intéresse le monde entier. » Avant d’avouer que « recevoir la Palme d’or d’un jury présidé par Sean Penn, cela signifie quelque chose. » Quant à son choix d’acteurs, il a été très simple : « On a organisé des ateliers les mercredi au collège Dolto, à Paris. Entre 40 et 50 élèves sont venus. Les 24 du film sont ceux qui ont été les plus accros, qui n’ont pas manqué les répétitions. Ce n’est pas moi qui les ait choisis, mais eux qui se sont choisis. »

 

 

François Bégaudeau s’adresse aux vieux

 

Acteur principal du film tiré de son propre livre, Entre les murs, François Bégaudeau n’a pas mâché ses mots : « Le film s’adresse avant tout à ceux qui n’ont plus vu une école depuis longtemps mais qui ont beaucoup d’idées très précises sur la manière d’enseigner, l’école ou les jeunes qu’on présentent souvent comme des crétins. Alors qu’ils sont souvent plus finauds que nous ne l’étions à leur âge. J’espère que ce film leur rend justice. »

 

 

 

Les commentaires sont fermés.