Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Les réactions des stars et des vainqueurs

    Mathieu Amalric (prix de la mise en scène pour Tournée)

    Cannes1.jpg"C'est très émouvant. J'ai commencé à 17 ans comme assistant-monteur. Arnaud Desplechin m'a inventé comme acteur à 30 ans. Plusieurs membres du jury, j'en suis sûr, le savaient. C'est très généreux de me donner ce prix par rapport à ma vie: cela me ramène à mes vraies racines." (Photo Belga)

    Lee Chang-Dong (meilleur scénario pour Poetry)

    "C'est un film sur l'inquiétude que je ressens face à l'avenir. L'héroïne de mon film s'interroge sur le monde qu'elle va laisser. C'est pour cela qu'elle laisse un poème avant de partir. La beauté du monde n'est pas la seule chose que l'on voit: ce qui est moche, sale, nous fait peur, cohabite avec la beauté."

    Juliette Binoche (meilleure actrice pour Copie conforme)

    "Je n'ai pas eu le temps de préparer et la première chose qui m'est venue à l'esprit, c'est de remercier l'homme qui partage ma vie mais aussi ceux qui m'ont aimée."

    Mahamat-Saleh Haroun (prix du jury pour Un homme qui crie)

    "Je prends cette récompense comme une invitation à faire partie de cette famille du cinéma dont a parlé Tim Burton. On était nombreux à penser que Tim Burton, vu ses films, ne serait peut-être pas sensible à certains films. Mais non: c'est un grand cinéphile. Ce prix remet mon continent, l'Afrique, dans la lumière, lui qui est oublié depuis longtemps."

    Apichatpong Weerasethakul (Palme d'or pour Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures)

     Cannes2.jpg"Le cinéma est une quête personnelle. Il y a place pour de nombreux types de cinéma. Nous avons besoin de diversité. J'ai essayé un type de cinéma différent, qui lance un défi au public pour permettre au 7e art d'aller plus loin. J'espère inspirer les jeunes. Nous sommes trop soumis à une culture unique." (Photo Belga)

    L'humour de Judith Godrèche

    Interrogée sur sa présence à Cannes, Judith Godrèche a répondu avec beaucoup d'esprit: "J'ai trouvé la programmation musicale très bonne cette année sur le tapis rouge !"

    L'amour d'Asia Argento

    "L'année dernière, j'étais membre du jury. Cela a changé mon amour du cinéma: je l'aime encore plus ! Désormais, j'ai du cinéma une vision plus globale."

    L'utopie d'Atom Egoyan

    Atom Egoyan, président cette année de la Cinéfondation pour les courts-métrages: "C'était une sélection formidable, avec une grande diversité. Comme toujours, à Cannes, on reçoit beaucoup d'énergie nouvelle pour faire des films. Cannes, c'est l'utopie du cinéma"

    Kirsten Dunst réalisatrice

    La blonde compagne de Spider-Man a présenté son premier court métrage sur la Croisette. "C'était passionnant. Mon film a été applaudi deux fois: je suis très contente. Etre à Cannes signifie qu'on devient vraiment cinéaste. Après cela, il faudra donc que je fasse un long métrage. Sans doute une comédie. Mais je vais d'abord tourner avec Charlotte Gainsbourg dans le prochain film de Lars von Trier."

    Charlotte Gainsbourg modeste

    Cannes3.jpgLa grande triomphatrice de l'an dernier affichait, comme d'habitude, un grand sourire et beaucoup de modestie avant de remettre la Palme d'or. "Si je n'ai rien à y faire, je ne viens pas à Cannes. Le prix d'interprétation, l'an dernier, m'a rendue très heureuse. Mais après, on oublie. Heureusement..."

    Le changement de  Dirty Martini

     Dirty Martini, la plus spectaculaire des strip-teaseuses de Tournée, est arrivée en toute dernière minute au Palais. Vêtue d'une robe verte fluo qui constrastait joliment avec le tapis rouge. "On n'y croyais pas. C'est incroyable que le public soit aussi passionné que nous. C'est un film sur le pouvoir aux femmes ! Pour arriver ici, cela a été la course: on a dû se changer dans les toilettes de l'aéroport." Elle fait vraiment le spectacle partout. (Photo AP)

    Le vocabulaire de Michelle Rodriguez

    La jolie star d'Avatar aux bras de camioneur a surpris tout le monde sur scène lors de sa présentation pour les prix du court métrage. "De quoi parlent les films ? De courage, de couilles !" Glamour...

     

     

  • Victoire belge à Cannes

    Prix SACD pour Illégal

    Olivier Masset-Depasse, dont vous pouvez lire l'interview dans la DH de ce dimanche, a rapporté un nouveau trophée à la Belgique. Son film, Illégal, a en effet reçu le prix SACD, le deuxième plus important décerné à la Quinzaine des réalisateurs (doté de 4.000 euros). Il rejoint ainsi les frères Dardenne, Bouli Lanners ou Jaco Van Dormael dans la longue liste des des réalisateurs belges dont les oeuvres ont été primées sur la Croisette. Le premier prix de la Quinzaine a été attribué à Le quatro volte de l'Italien Michelangelo Franmartino.   

     

    Ahahah

    Ne riez pas: c'est le titre du film de Sangsoo Hong, qui a triomphé dans la section Un certain regard.

     

  • Les goûts de Tim Burton

    Fan d’aïoli et de Tottenham

     

    Puisqu’il ne peut parler cinéma lors des réceptions auxquelles il participe, le président du jury, Tim Burton, s’est épanché sur ses goûts culinaires (il aime l’aïoli, sans doute pour éloigner les vampires) et le club de foot cher à son cœur, Tottenham. Des révélations bouleversantes, non ?

     

    Emilie Dequenne bien accompagnée

     

    Emilie Dequenne n’est pas venue seule sur la Croisette. Elle était accompagnée du comédien corse, Michel Ferracci, qui partage désormais sa vie.

     

    Tarantino n’a pas la cote

     

    Lors de la soirée de l’Amfar (qui a rapporté 5,36 millions d’euros à la lutte contre le sida), on a pu se rendre compte que la cote de Quentin Tarantino avait fortement chuté. Pour un week-end comprenant un déjeuner avec lui et une soirée avec Elton John, les enchères ont atteint la somme de 70.000 euros. Alors qu’un mathusalem de Dom Pérignon a été adjugé à 80.000 euros. Et une photo de Karl Lagerfeld 160.000 euros. Dur retour sur terre pour l’ex-président du jury.

     

    Bernard Montiel avec Isabelle Adjani

     

    L’ex-présentateur calamiteux de Vidéo Gag est en train de réussir sa reconversion en tant que comédien. Déjà présent dans la série de TF1 Section recherche, il va bientôt donner la réplique à Isabelle Adjani dans Aïcha 2 et 3, puis à Ingrid Chauvin dans Toqués. Ce qui ne l’empêche pas de garder les pieds sur… le sable à Cannes : « Tout ça, ce sont des rêves d’enfant. Evidemment, j’aimerais être reconnu comme un bon comédien, mais ce n’est pas gagné. » Evidemment… Ce qui explique pourquoi il lorgne toujours vers l’animation. Il planche actuellement sur un talk-show pour France Télévision. « Une émission pilote sera enregistrée en juin. Ce sera à la fois informatif et divertissant. »