Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Emilie Dequenne, meilleure actrice

     

    Emilie Dequenne: les enfants d'abord

    Dequenne.jpgPendant que les journaux français emplissent des pages entières avec leur palmarès idéal où ne figurent quasiment que les films hexagonaux (mais pourquoi diable organiser un festival international du film ?), nous, on se concentre sur les artistes belges, une nouvelle fois largement récompensés à Cannes cette année. David Lambert nous a apporté la première récompense (un peu anecdotique, il est vrai), le Rail d'or pour Hors les murs. Patar et Aubier ont suivi cette voie (c'est facile, mais c'est dimanche...) avec le tendre dessin animé Ernest et Célestine, Mention spéciale du jury de la Quinzaine des réalisateurs. Et Emilie Dequenne est arrivée la première en gare: prix d'interprétation « mille fois mérité » (dixit son réalisateur) pour A perdre la raison de Joachim Lafosse. Alors qu'elle entre dans l'histoire du Festival avec une deuxième palme de la meilleure comédienne (même si cette fois, c'est à Un certain regard, pas dans la compétition officielle), Emilie Dequenne est restée d'une simplicité étonnante et délicieuse. Samedi soir, elle a fait la fête « en amoureux » avant de prendre l'avion à 7h du matin dimanche « pour aller porter le petit-déjeuner aux enfants. » Cela ne fera pas rêver les chroniqueuses mondaines, mais nous, on trouve ça génial. (Photo News)

     

    Kristen Stewart voit trop grand

    Kristen Stewart, plutôt adeptes des mini-shorts en interview, a sans doute vu trop grand pour la montée des marches. Surtout en matière de décolleté. Du coup, un photographe bien placé sur le côté a immortalisé une partie de sa poitrine lorsqu'elle eut le tort de se pencher un petit peu trop en avant. Et voilà comment on rejoint Sophie Marceau dans l'histoire coquine du tapis rouge.

     

    Trop de légèreté pour Arta Dobroshi

    Mauvais choix de jupe pour la comédienne des Trois mondes, déjà vue dans Le silence de Lorna des frères Dardenne. Lors du photocall, un vent facétieux a fait voler très haut une jupe manifestement fort légère. Dévoilant ainsi ses fesses. Manque de chance pour elle: lors de ces séances de photo, il y a des photographes devant et derrière.

     

    Généreuse Leïla Bekhti

    Bekhti.jpgA Cannes, il y a les divas qu'on ne voit que dans les soirées privées. Et puis, tous les autres, dont on ne parle pas beaucoup, à tort, parce qu'ils ne font rien pour se faire remarquer. Leïla Bekhti entre dans cette deuxième catégorie. Membre du jury d'Un certain regard présidé par Tim Roth, elle ne s'est pas contentée de visionner des films. Elle a aussi organsié « un festival de Cannes à l'hôpital » en amenant le film d'ouverture, Moonrise Kingdom, dans quatre établissements de soin de la région. La marraine généreuse de l'association Toiles Enchantées rappelle ainsi que les stars n'ont pas que pour seule fonction de poser devant des photographes. (Photo AFP)

     

    Bérénice Bejo, naturellement

    Pendant que les divas de la chanson dont la moitié des festivaliers ignore absolument tout se planquent dans leur hôtel ou ne se déplace qu'entourés d'une armée de gardes du corps, Bérénice Bejo, elle, a arpenté la Croisette seule avec une amie. Accessible, elle a pu déambuler à son aise, sans être importunée, malgré une robe rose fuschia visible de très loin. « Pour moi, être maîtresse de cérémonie, c'était une jolie façon de remercier Cannes où on a bouclé le financement de The Artist en 2010 et où il a débuté sa carrière inernationale qui s'est terminée par cinq Oscars. » Plus on la croise et plus on apprécie son naturel: vivement qu'elle vienne faire la promo de Rebelle, le nouveau Pixar attendu le 1er août. « J'y tiens le rôle d'une fille de 14 ans, ce qui m'a forcée à gérer des contraintes et à passer par un large spectre d'émotions. C'était un travail de comédienne génial et j'adorerais recommencer... »

     

    Chauvin

    Allez hop, un petit coup de chavinisme: Virginie Efira a monté les marches dans une robe noir à dentelles (pour le dessus) qui dévoilaient joliment ses longues jambes. On ne serait pas surpris de la voir figurer dans le top 5 des actrices les plus sexy du tapis rouge. Après tout, à Cannes, les Belges gagnent (presque) toujours, non ?

     

    L'anti-glamour

    Tous les ans, Victoria Silvstedt nous refait le coup de la naïade qui sort de l'eau en tenue minimaliste. Mais on ne peut pas s'empêcher d'avoir l'impression d'assister à un défilé de silicone dans sa version la plus cliché. C'est tout sauf sexy et glamour.

     

    Trop de pression

    Non, on ne parle plus de Victoria Silvstedt. Mais de Pascal Légitimus. Qui a expliqué pourquoi il avait choisi de tourner Le gang des Antillais avec Sylvie Testud et Mathieu Kassovitz avant de reformer les Inconnus, comme c'était pourtant annoncé depuis des mois: « La pression affective était trop forte. » Il prévoit une baisse dans les prochains mois, le retour étant programmé pour 2013.

    Bientôt mariés

    Alves.jpgAlors que Kristen Stewart et Robert Pattinson passent leur temps à s'éviter en public, Matthew McConaughey et sa compagne, la top model Camila Alves, eux, n'ont pas honte de leur relation et n'hésitent pas à afficher leur amour. L'acteur, vraiment très bon dans Mud, a même profiter de son séjour cannois pour annoncer son prochain mariage. (Photo AP)

     

     

     

     

     

     

  • Un prix pour Noémie Lvovsky

    Gérard Jugnot ne vient rien présenter !

    La démarche est originale: Gérard Jugnot s'est rendu à Cannes pour annoncer... qu'il n'avait rien à annoncer. Il a en effet préféré reporter son nouveau projet de réalisation. "J'en avais un mais je le repousse quelque temps. J'aimais le sujet mais il aurait fait polémique. Aujourd'hui, il faut rassembler. Donc, je me laisse le temps. Je veux faire des films de garde, comme du vin de garde, des oeuvres qui se bonifient avec le temps." L'antithèse du "Rose et du noir", quoi...

    Noémie Lvovsky primée

    Avec "Camille redouble", Noémie Lvovsky a reçu le prix SACD de la Quinzaine des réalisateurs, doté de 4.000 euros et qui "célèbre le rôle essentiel des auteurs dans la création de films". "Je me pose beaucoup de questions sur l'irréductibilité de l'amour et de l'amitié, sur la personne que l'ont était et que l'on devient au fil des années qui passent et de la vie qui n'est pas toujours rose, explique-t-elle. La rupture est aussi un sujet qui me préoccupe. Pour moi, il est impossible que la rupture soit possible. Bref, tout ça m'a menée à Camille redouble." Soit l'histoire d'une femme qui se réveille adolescente un beau matin. Avec Yolande Moreau dans l'un des rôles principaux.

    On ne parle que français...

    De passage sur la Côte d'Azur pour la présentation d'Hemingway et Gallhorn, Clive Owen en a profité pour lever un petit coin du voile sur Blood Ties, le remake de Liens du sang que Guillaume Canet tourne aux USA avec, notamment, Marion Cotillard, Zoe Saldana, Matthias Schoenaerts et James Caan. "Guillaume est super. Son énergie est comme celle de ses films, intelligente, légère et rafraîchissante. Au début du tournage, il m'a dit :on ne parle pas français sur le tournage Mais les ennuis n'ont pas tardé à commencer pour moi. On n'entendait que du français!"

  • Ils vampirisent la Croisette

    Robert Pattinson et Kristen Stewart ne montent pas les marches ensemble

    Pattinson.jpgPetite surprise lors des montées des marches: Robert Pattinson et Kristen Stewart ont tous les deux foulé le tapis rouge, mais pas ensemble. Lui est apparu seul tandis qu'elle accompagnait les membres de l'équipe d'On de road. Equipe qui, après avoir suscité un tonnerre d'applaudissements et de cris, s'est fait un peu chahuter par les fans aux premier rang, les jeunes stars n'ayant pas signé d'autographes aux spectateurs qui les attendaient pourtant depuis plus d'une demi-journée sous un soleil de plomb. On imagine que Kristen Stewart a dû conseiller à son compagnon de ne pas commettre la même erreur lors de la montée des marches de l'équipe de Cosmopolis. Même s'ils ne semblaient pas trop discuter lors des fêtes d'après-projection. (Photo News)

     

    Leos Carax ou l'art de vexer en trois mots

    Leos Carax, dont le Holy Motors est qualifié de chef-d'oeuvre par quelques critiques et d'arnaque intégrale par un nettement plus grand nombre de collègues, a une nouvelle fois démontré son absence totale de diplomatie face à la presse. Interrogé sur l'absence d'Eva Mendes à Cannes, il a répondu : "Eva Mendes ? Quoi, Eva Mendes ? Que voulez-vous que j'en dise ?" De l'art de flingueur ses comédiennes en trois mots seulement. On se souvient que pour Pola X, il avait fait le même type de remarque sur Catherine Deneuve, absente à la conférence de presse. "Je suppose qu'elle est chez le coiffeur" avait été son seul commentaire sur la reine Catherine. Un cinéaste vraiment sympa.

    Les enfants de Michael Jackson sont là

    En vue du dîner de l'Amfar, Joe Jackson a débarqué à Cannes avec les trois enfants de Michael Jackson. Mais ils ont directement pris la direction d'une villa privée mieux protégée que le Palais des Festivals. Autant dire qu'ils ne verront strictement rien du Festival. Cela valait la peine de venir...

    Que fait le président ?

    Que fait le jamais souriant président du jury entre ses deux visions quotidiennes de film ? Il joue à la pétanque. Du moins, on le suppose, vu qu'il a mis la pâtée à tous ses adversaires engagé dans un tournoi de célébrité. A moins que les concurrents n'aient pas voulu vexer le président pour maintenir toutes les chances des films de leurs poulains.

    Suspense insoutenable

    On n'y tenait plus. Qui allait accompagner Kanye West lors de la présentation de son court métrage ? Beyoncé et Kim Kardashian se disputaient manifestement une place à ses côtés lors du concert d'après projection. Résultat de ce suspense insoutenable: c'est Kim Kardashian qui l'a emporté. Comme quoi, tourner une sex tape, cela paie, parfois.