Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

"Jésus coproducteur"

L'effervescence monte en vue de la clôture du Festival. Avec l'annonce des Visiteurs 3, quelques vacheries et bons mots dont on ne se lasse pas.

 Vacherie cannoise

 

Même si « tout le monde il est beau » sur le tapis rouge, autour, « tout le monde il n'est pas gentil » pour autant. La preuve par ce commentaire entendu aux abords du Palais. « J'ai cru voir Mimie Mathy en smoking sur les marches. C'était Richard Virenque... »

 

Les Visiteurs 3

 

Christian Clavier a évoqué à Cannes le grand projet qu'il écrit actuellement en compagnie de Jean-Marie Poiré: Les Visiteurs 3. Faut-il considérer cela comme une bonne nouvelle ?

 

Enfin des questions !

Lu dans Technikart ce commentaire fabuleux de Bruce Dern, très impressionnant dans Nebraska d'Alexander Payne : « C'est la troisième fois que je viens mais la première où on me pose des questions. La première fois, c'était pour Complot de famille (en 1976) et il n'y en avait que pour Hitchcock qui venait de se faire poser un pacemaker. Personne ne se doutait que ce serait son dernier film. La deuxième fois, c'était pour Le Retour (en 1978) et toutes les questions de la conférence de presse, je veux dire TOUTES, étaient pour Jane Fonda. »

Juste des petits rôles

Alors que sur la Croisette, tout le monde se la joue star ou producteur l'air tellement sérieux qu'on croirait presque que l'avenir du cinéma mondial dépend de lui, Victoria Silverstedt, elle, fait totalement l'inverse. Pas question de faire carrière au cinéma. Tout au plus a-t-elle accepté une apparition dans la série Nos chers voisins. « Des petits rôles, ça me va! » Si elle le dit...

 

Jésus coproducteur

 

De passage à Cannes, Georges Lautner à expliqué à Nice-Matin sa vision de son film-culte, Les tontons flingueurs. « Ce film est un miracle. J'ai été démoli toute ma vie par la critique et 50 ans après, ce film est toujours là. Je n'ai qu'une seule explication. C'est le petit Jésus qui était coproducteur. » Elle nous plaît bien, son analyse.

 

 

Les commentaires sont fermés.