Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Les réactions des gagnants 2013

Voici les réactions des principaux gagnants recueillies hier soir, après la cérémonie de clôture du Festival de Cannes.

Abdellatif Kechiche, Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos, triple Palme d'or pour La vie d'Adèle 1 et 2

Abdellatif Kechiche: "Ce triple prix me touche particulièrement. Je dis toujours que dans un film, ce qu'on réussit, c'est ensemble, et ce qu'on rate aussi. C'est une sorte de fusion trouble. Moi, je travaille dans un esprit de famille. Tout ce que je fais, c'est avec les autres. C'est donc une récompense merveilleuse"

Et alors que le film dure trois heures, il annonce "qu'une version plus longue pourrait sortir en salle".

Adèle Exarchopoulos : "C'ets un plaisir car nous sommes reconnus tous les trois pour notre travail. Nous avons travaillé avec notre coeur, tout le monde a apporté sa pierre à l'édifice."

Et cela tombe à pic, après les débats vifs en France sur le mariage gay. "C'est un film universel. Qui relate une histoire d'amour entre deux personnes. Ce n'est pas important que ce soient des femmes. Cela parle de sentiments. Mais si, en plus, c'est un hymne à la tolérance, c'est encore plus gratifiant."

Léa Seydoux : "C'est un film de famille. C'est génial d'être récompensés comme ça. On a tellement donné. Recevoir une Palme tous les trois, c'est génial. C'est un film d'amour avant tout, très moderne, qui parle de notre époque: on a le droit d'aimer qui on veut."

Et quelle complicité à uni les deux actrices ? "La rencontre avec Adèle a, d'une certaine manière, été une histoire d'amour. C'est une grande rencontre. Nous avons une différence d'âge assez conséquente, mais ce qui nous rassemble, alors que nous venons de milieux sociaux différents, c'est notre sens de l'humour."

Bérénice Bejo (meilleure actrice pour Le passé)

"Je suis très fière de ce prix. Je remercie le réalisateur, Asghar Farhadi car une performance est forcément liée au travail du réalisateur. Je ne m'attendais pas du tout à gagner. Je ne pouvais pas imaginer un prix pour moi. Je ne suis rien sans les autres acteurs, le réalisateur, les techniciens, toute l'équipe. Mais le prix n'a été remis qu'à moi. Voilà pourquoi j'ai demandé à Asghar Farhadi de me rejoindre sur scène."

Comment s'est-elle retrouvée sur ce projet ? "Honnêtement, grâce à The Artist, je suis désormais connue internationalement. C'est important, cela rassure les producteurs. Asghar aurait pu prendre une inconnue. Est-ce que je prends cette récompense comme une revanche ? Non, je ne pense pas du tout comme ça. C'est génial de gagner un prix mais l'important, c'est de participer. Voilà ce que je dis toujours à mes enfants."

Hirokazu Kore-Eda (Prix du jury avec Tel père, tel fils)

"Pendant la cérémonie, je me suis demandé si mon tour viendrait ! Mais j'ai eu un très beaux prix. Je suis très heureux. Pendant la projection aussi, j'étais inquiet. C'était une première mondiale et je ne pensais pas que ce film devait être montré au monde entier. C'est une oeuvre très personnelle, sur des problèmes familiaux, et je ne m'attendais pas du tout à ce qu'elle traverse les frontières."

Alexander Payne au nom de Bruce Dern (Nebraska), meilleur acteur

"Je suis sûr qu'il est au courant de son prix d'Interprétation. Il a dû recevoir des centaines de sms." Quelques secondes plus tard: "Un message de sa fille, Laura (Dern, évidemment). Il est au courant. Mais je dois vous confesser quelque chose: avant de l'engager, je n'avais presque pas vu Bruce Dern à l'écran en 20 ans !"

Amat Escalante (Prix de la mise en scène pour Heli)

"C'est toujours un mystère pourquoi on gagne un prix. C'est vraiment un immense honneur. C'était la première fois que je me retrouvais en compétition ici. Je ne m'y attendais pas du tout même si, aujourd'hui, certaines rumeurs étaient arrivées à mes oreilles."

Puis à propos de son film critiqué en raison de sa violence: "Je décris ce que je ressens qui se passe au Mexique. Pas à chaque coin de rue, mais cela arrive. Je ne suis pas un homme politique, je ne suis pas ici en tant que représentant du Mexique, j'exprime juste mes sentiments."

Les commentaires sont fermés.