Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

- Page 3

  • Brad Pitt est à Cannes... avec Angelina

    Brad pas célibataire

    22_32_52_866456000_01736999.jpgPas de chance pour toutes les fans inconditionnelles qui hurlent de plaisir à chaque apparition de Brad Pitt sur les marches du Palais: leur idole n'est pas célibataire comme le laissait entendre la rumeur. Elegant avec sa petite barbichette d'une autre époque, il a en effet débarqué sur la Côte d'Azur avec femme et enfants. Les bruits qui courent depuis plusieurs semaines sur son compte sont donc faux, comme on a pu le constater à nouveau lors de la montée des marches pour Inglorious Basterds. Angelina Jolie, dans une robe décolletée de partout et plutôt transparente, a à la fois affiché un maquillage douteux et son amour pour Brad. Le taux de suicide féminin risque donc de grimper en flèche sur la Croisette.

    Attente cinéphilique

    C'est facile de mesurer l'attente suscitée par un long métrage. En temps normal, pour la vision de 8 h 30, les premiers journalistes entre en salle une demi-heure avant le début de la projection. Pour Inglorious Basterds, mercredi matin, plusieurs centaines de personnes tentaient de faire la file dans une cohue indescriptible à 7 h 45. Pour certains ouvrages signés par des noms nettement moins médiatiques, arriver à 8 h 20, c'est encore bon... Comme quoi, cinéphilie rime encore souvent avec célébrité.

     

    Pas de Palme d'or pour Adjani

    Isabelle Adjani aurait refusé, finalement, de remettre la Palme d'or ce dimanche. Pour ne pas avoir l'air de faire partie des "vétérans du cinéma". Comme si la remise d'un prix changeait quoi que ce soit à une longévité dont elle devrait plutôt être fière. A la place, la reine Isabelle devrait remettre la caméra d'or du meilleur premier long métrage. Pas sûr que cela changera quoi que ce soit à l'affaire, mais si ça lui fait plaisir, pourquoi pas ?

     

    Club très fermé

    Clémentine Célarié, qui se fiche complètement de son âge (50 ans), a fait preuve d'un joli sens de l'humour, absolument pas surprenant dans son chef, en présentant son nouveau long métrage, La différence c'est que c'est pas pareil. Elle a annoncé son intention de créer une "association pour la défense des actrices non-liftées". A coup sûr, il s'agira d'un club très fermé.

     Paris Hilton pas admise

    20_23_54_699679000_01736856.jpgCette année, le Festival de Cannes a mis l'accent sur la cinéphilie. Et le prouve: Paris Hilton, dont la contribution au 7e art n'excède en rien celle qu'elle apporte jour après jour à la philosophie, n'a pas reçu le précieux sésame des organisateurs pour monter le tapis rouge. Ce n'est pas forcément juste (la plupart des mannequins qui défilent présentent à peu près le même profil), mais qu'est-ce que ça fait du bien ! Même en période de crise, il ne suffit pas toujours d'être riche pour bénéficier de tous les passe-droits. Mais comme les belles histoires ne finissent pas nécessairement bien, Paris Hilton a pris sa revanche hier soir, lors de la première d'Inglorious Basterds, pour le plus grand bonheur des photographes.

     

    La main aux fesses

    La photo la plus amusante des montées des marches jusqu'à présent: Rossy de Palma, qui accompagnait Penelope Cruz et Pedro Almodovar lors de la première d'Etreintes brisées, a été photographiée mettant la main aux fesses d'un réalisateur qu'elle n'apprécie manifestement pas que pour son art.

     

    La leçon des frères Dardenne

    Les deux frangins liégeois ont donné une leçon de cinéma dans le Palais. Voici quelques-uns de leurs conseils: "Moins on en dit à un acteur, mieux c'est', ou  "Il faut toujours le contredire, qu'il soit en déséquilibre, pour qu'il ne s'enferme pas dans une image de son personnage". Qu'en pensent Jérémie Renier, Olivier Gourmet ou Emilie Dequenne ?

    Nouvelle (et très jeune) vague

    Au lieu d'aller hurler comme un possédé au passage de Penelope Cruz, Virginie Efira, Sophie Marceau ou  Monica Bellucci comme la plupart des ados présents au bas des marches du palais cannois, Sébastien Maggiani, 13 ans à peine, présente son premier film. Un court métrage. Mais il plancherait déjà sur un long, en s'inspirant de ses modèles de la Nouvelle Vague, François Truffaut ou Jean-Luc Godard. On laisse 24 heures à Paris Hilton pour acheter et consulter un dictionnaire des réalisateurs afin de savoir de qui on parle, puis on revient...


  • Interview exclusive de Johnny Hallyday dans la DH

    Les coulisses de la rencontre

    20_36_58_350813000_01733942.jpgLes lecteurs de la DH pourront profiter ce mercredi matin d'une interview exclusive de Johnny Hallyday. Plutôt surprenant, dans la mesure où il avait tout annulé la veille... alors que tout était organisé. La raison de ce retournement: les critiques l'ont touché et il tient vraiment à défendre Vengeance, le film de Johnny To qu'il considère comme une étape clé dans sa reconnaissance en tant qu'acteur. Il a donc sacrifié sa... dernière heure de libre à Cannes pour recevoir cinq privilégiés de la presse écrite et quelques chaînes de télé, toutes venues de l'étranger. Un geste qui en dit long sur sa personnalité.

    Avant de recevoir la presse, Johnny fume tranquillement une cigarette. Puis s'assied, un verre d'eau à la main. Ses réponses sont généralement courtes (il faut dire qu'il s'exprime en anglais, avec beaucoup d'aisance) mais elles n'éludent aucun sujet. Très proche des journalistes, les regardant dans les yeux, Johnny a surpris tout son monde par un humour et une auto-dérision qu'on ne lui connaissait pas. Bref, une opération charme parfaitement réussie. Une belle rencontre.

     (Photo Belga)

    Le centre du monde

    Il n'y a qu'à Cannes qu'on peut, en moins de deux heures, interviewer Johnny Hallyday, écouter béatement Penelope Cruz, se rincer les oreilles avec les tirades interminables du très drôle Pedro Almodovar, plonger avec nostalgie dans la musique des 20_03_32_245159000_France_Cannes_Broken_Embraces_Red_Carpet_CAN182.jpgannées 80 avec les membres de Spandau Ballet (vous vous souvenez, Gold ou True ?) puis discuter football, cinéma et philosophie avec Eric Cantona. C'est sans doute cela qui rend ce festival si spécial: c'est le centre du monde du show-biz pendant deux semaines. Tous les genres s'y mélangent et c'est très bien ainsi. Seul ennui: avec toutes ces stars à rencontrer, on n'a plus assez de temps pour voir les films. Mais c'est juste un problème de luxe. (Photo Belga)

    Et les Belges ?

    C'est jeudi soir, en séance de minuit, qu'est présenté Panique au village, un film d'animation totalement déjanté de  Stéphane Aubier et Vincent Patar. On ne sait pas encore si nos deux compatriotes monteront les marches avec Benoît Poelvoorde et Bouli Lanners, qui doublent deux des jouets enfantins du film. Seule la Française Jeanne Balibar a confirmé sa présence.

     

    Du beau monde contre le sida

    Comme tous les ans, Sharon Stone animera jeudi soir la soirée de l'Amfar, destinée à récolter des fonds pour la lutte contre le sida. Généralement, elle se fend d'une enchère assez surprenante, comme d'un baiser ou d'un rendez-vous... au restaurant. Cette année, elle n'a pas révélé ce qu'elle proposerait. Bill Clinton, par contre, a annoncé qu'il vendrait son saxo. Quentin Tarantino mettra lui aux enchères des objets tirés de son dernier -et très attendu- film, Inglorious Basterds, présenté en compétition ce mercredi à Cannes. Monica Seles propose des cours de tennis, Annie Lennox de chant. La surprise reste de mise pour les autres invités, Donatella Versace, Mike Myers, Liz Hurley, Michelle Yeoh, Eva Green  et Lars von Trier. A moins qu'ils ne soient là pour acheter quelque chose...

     

    Du beau monde pour l'environnement

    17_19_56_745330000_01735564.jpg
    (Photo AP)

    Shu Qi, la délicieuse jurée du Festival (à droite), a reçu des renforts de charme pour défendre la cause de l'organisation Art You Up For The Planet, engagée dans la protection de l'environnement. A ses côtés, on retrouvait en effet Elsa Pataky (à gauche) et la femme d'Eric Cantona, la plus que belle Rachida Brakni (forcément, au centre). De quoi donner envie au pire des pollueurs de s'intéresser de plus près à l'écologie.

     

    Elles voient rouge

    Après Sophie Marceau et Monica Bellucci, dont les robes étaient assorties au tapis rouge, c'est au tour de Natacha Amal d'opter pour la même couleur flamboyante. Bref, pour faire original, le noir s'impose cette année...

     

    Un vampire sur la Croisette

    16_13_57_745807000_PHOTONEWS_10159217-008.jpgLes émeutes n'attendent pas le nombre des années. Robert Pattison, le jeune vampire de Twilight, en a fait l'expérience hier. Sa venue sur la Côte d'Azur, pour présenter la suite de son film, a provoqué de solides bousculades. Et des cris hystériques qui ont presque (à l'impossible nul n'est tenu) éclipsé le bruit infernal fait par les répétitions musicales du Grand Journal, à l'autre bout de la Croisette. Le succès de Pattison est tel qu'il occupe largement le devant de l'affiche, dévoilée hier, du deuxième film. On parie qu'elle ne reste pas longtemps en place et qu'on retrouve des traces de morsure dans le panneau ?

     

    (Photonews)

  • Polémiques autour de Johnny Hallyday et Lars von Trier

    Johnny: vengeance ?

    13_28_51_836634000_France_Cannes_Johnnie_To_Honorary_Award_CAN125.jpgLa plupart des journalistes de la presse internationale (le phénomène n'a pas vraiment affecté les Français, mais c'est fortuit, bien évidemment) qui ont perdu toute leur journée de lundi à attendre une interview de Johnny Hallyday sans cesse reportée ont assez mal réagi à l'annulation finale, aux alentours de 17 h. Plusieurs d'entre eux parlaient de boycotter le film, Vengeance, lors de sa sortie, afin d'être traités avec un minimum de respect la prochaine fois. Une solution qui n'a pas de sens. On ne peut se plaindre de ne pas pouvoir transmettre des informations à ses lecteurs puis les priver d'une autre information sur la même star quelques mois plus tard sous prétexte de... vengeance. Le pire, dans tout ça, c'est que Johnny paiera la note, alors que seules quelques personnes de son entourage sont responsables du chaos qui entourait l'organisation des interviews.

     (Photo AP)

    Champagne !

     

    Pour les 13 jours du Festival, le Majestic (un des trois grands palaces de la Croisette) a commandé la bagatelle de 16.000 bouteilles de champagne. Faut-il préciser que ce sont principalement les stars qui séjournent dans cet hôtel ? D'évidence, la crise ne touche pas tout le monde de la même façon.

     

    Lio donne du bleu à Debbie Harry

     

    Lio, jurée particulièrement sensible et généreuse (elle doit détenir tous les records de "bleus" accordés aux candidats cette année) de La Nouvelle Star, a complètement craqué à Cannes pour une star... confirmée: Debbie Harry. Elle lui a donné du bleu. Avant de danser de plaisir aux côtés de Ryan Philipp, Rosanna Arquette, Bob Sinclar, Franck Leboeuf et la jurée Robin Wright. Son jugement sur les autres candidats de La Nouvelle Star sera peut-être un peu plus dur la semaine prochaine.

     

    Modeste von Trier

    CPS.RUE17.180509135828.photo02.photo.default-512x378.jpgLars von Trier, qui a quand même précisé plusieurs fois sur un ton humoristique (???) qu'il était le meilleur cinéaste au monde, a déclaré sans vergogne faire des films pour lui, "pas pour le public." L'explication qu'il donne de son film est tellement surréaliste qu'on ne résiste pas au plaisir de vous la livrer: "Il y a deux ans, j'ai fait une dépression nerveuse. Cela a été une nouvelle expérience pour moi. Tout, absolument tout, me paraissait sans importance, futile. Je ne pouvais pas travailler. Six mois plus tard, juste pour m'entraîner, j'ai écrit un scénario. Le travail d'écriture n'a pas suivi mon mode opératoire habituel. Des scènes s'ajoutaient sans raison. Les images étaient composées en dehors de toute logique ou de toute réflexion dramatique. Elles provenaient souvent de rêves que je faisais à l'époque. Une fois encore, le sujet était la nature, mais d'une façon différente, plus directe qu'auparavant. En tout cas, je n'ai aucune excuse à offrir pour Antichrist. Rien d'autre que ma foi absolue dans le film, le film le plus important de ma carrière." Si on est d'accord avec lui sur le côté brut, sans logique, de l'ouvrage violent, inutilement choquant, impossible de partager sa conclusion 

    (Photo AFP)

     

    Palm dog

     

    C'est sans doute le concours le plus idiot proposé à Cannes. Et Dieu sait que la concurrence est féroce avec les miss et autres compétitions dénuées du moindre intérêt. La Palm dog récompense en effet le meilleur chien du cinéma. Le choix serait plus nettement plus facile si on pouvait étendre la sélection à tous les cabots du 7e art.

     

    Hillary Swank en forme

     

    20_48_58_118699000_01734924.jpgQuelques heures à peine avant de monter les marches en tenue de soirée, Hillary Swank a été surprise au retour de son jogging, tenue moulante et oreillettes de son lecteur MP3 sur les oreilles, dans un palace cannois par notre confrère de La Libre Belgique, Fernand Denis. Et il a eu droit à un sourire en prime. Il y en a qui ont toutes les chances.

     (Photo Belga)

    Loana a la parole

     

    Loana, ex-star du Loft qui a récemment défrayé la chronique pour une étrange agression à son domicile, se refait une santé au soleil de Cannes. En compagnie de Massimo Gargia, avec qui elle chante Paroles, paroles, de Dalida, sur son nouvel album. Tant qu'elle se contente d'en parler, ça va.

     

    Concurrence déloyale

     

    Pas facile de passer sur le tapis rouge derrière la blondeur et le décolleté de Doutzen Kroes, la nouvelle idole des catwalks. Seule Virginie Ledoye, tout en fraîcheur et en sourires joyeux dans une robe blanche et noire très classe, s'en est tirée avec les honneurs. Evangéline Lily, l'héroïne de la série Lost, avait par contre piqué une robe à Paris Hilton (enfin, on suppose, vu le style) qu'on ne peut qualifier autrement que de kitsch et très américaine.

     

    La Belgique quatrième

     

    Le digital envahit de plus en plus les salles de cinéma. Dans le sillage d'Hollywood, qui croit fermement détenir une nouvelle manne commerciale, les cinémas européens s'équipent de plus en plus de cette nouvelle technologie. Dans ce classement particulier des salles équipées de projecteurs digitaux, la Belgique arrive quatrième en Europe avec 98 écrans, derrière le Royaume-Uni, la France et l'Allemagne. Pas mal.