Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

- Page 4

  • Bizarreries cannoises

    Des Martiens à Cannes

     

    Tout le monde a cru que les Martiens avaient débarqué à Cannes. Mais non, c’étaient juste les frères Bogdanov, présents sur la Croisette pour financer l’adaptation cinématographique de leur livre, Le visage de Dieu. Leur objectif : trouver les dix millions d’euros nécessaires au film pour retracer les origines de l’univers. Vu la réaction… à leur passage, ce n’est pas gagné d’avance.

     

    Des zombies sur la plage

     

    Restons dans le registre terrifiant : six femmes zombies, balafrées de partout,  vêtues de légers sous-vêtements très moyennement sexy tant ils étaient ensanglantés, ont semé la terreur sur la plage hier. Les Festivaliers ont assez peu apprécié cette promo agressive pour le film Zombie Women of Satan. Qui ne donne vraiment pas envie de voir le film.

     

    Vêtements à manger

     

    Rodriguez.jpgMichelle Rodriguez, la star d’Avatar à la réputation sulfureuse, n’est pas passée inaperçue lors de la soirée Chopard. Elle a débarqué dans une robe noire très échacrée, qu’elle a ensuite remplacée par un jeans noir et un t-shirt de la même couleur, ce dernier décoré d’un dessin dont on serait bien en peine de deviner ce qu’il représente. « Je ne porte que des vêtements dont on a l’impression qu’on pourrait les manger », a-t-elle expliqué. Vue comme ça, sa tenue paraît tout de suite plus sexy.

     

    Alain Delon revanchard

     

    Sur les marches du palais pour la projection du Guépard, le vieux lion arborait un badge sur lequel était écrit un seul mot : STAR. « C’était surtout un clin d’œil, pour faire un peu chier, des fois qu’on aurait oublié », a-t-il avoué. D’évidence, il n’a toujours pas digéré d’avoir été oublié lors des festivités destinées à marquer le demi-siècle du Festival. « Pour célébrer le 50e anniversaire, ni Delon ni Bébel n’étaient invités. Quand même, merde ! » Tant qu’il parle de lui à la manière de Jules César, c’est qu’il va bien…Delon2.jpg

     

    Massimo Gargia comédien

     

    Massimo Gargia, une de ces stars people qu’on voit dans toutes les soirées branchées sans jamais parvenir à savoir ce qu’elles font vraiment, se lance dans la carrière de comédien. Mais au théâtre. « La pièce s’appellera Casting. Je joue un agent italien qui utilise des méthodes de gangsters pour corrompre les actrices. » Cela ne sent pas trop le rôle de composition, tout ça…

     

    Canal + doit tout à Daniela Lumbroso

     

    Grande habituée du Festival, Daniela Lumbroso a expliqué sa passion pour la manifestation cannoise. « Je commentais la montée des marches en 88. Frédéric Mitterand, lui, était en studio. Je devais poser des questions burlesques et hyper provoc aux actrices. Du genre : Où t’as acheté ta serpillère. » Trash, la Daniela. Une vraie provocatrice dans l’âme, on le sent bien. « Tellement provoc que Sigma TV a perdu le budget. Le maire de l’époque n’avait pas vraiment apprécié et c’est Canal + qui a pris le relais. Grâce à moi, on peut le dire… » Cela se passe de commentaire.

     

     

  • Sara Forestier oublie ses vêtements

    Forestier.jpgDistraite, elle oublie ses vêtements

     

    Confidence de Sara Forestier, qui apparaît entièrement nue durant une grande partie du Nom des gens, film dans lequel elle convertit les électeurs de droite en … couchant avec eux. « J’étais tellement dans le rôle qu’à la fin d’un jour de tournage, je me suis changée dans ma cabine, j’ai mis mes chaussures et je suis sortie vêtue seulement d’un petit slip. » Au moment de nous confier cela, la belle portait un jeans et un petit dessus en dentelles totalement transparent, sans rien en-dessous. Ce que c’est que la distraction, quand même…(Photo Belga)

     

    Jospin comédien

     

    Lionel Jospin, qui tient un petit rôle dans le Nom des gens aux côtés de la torride Sara Forestier et du toujours fabuleux Jacques Gamblin (un film qu’on vous conseille vraiment, tant il nous a fait rire), a débarqué hier à Cannes. Et a volé la vedette à ses partenaires : c’est son nom que le public a scandé durant tout son trajet (à pied) vers les marches. Cela dit, il est tellement bon comédien qu’on peut aussi se poser des questions sur ses prestations en politique.

     

    Wall Street attire les vedettes

     

    hayek2.jpgLe tapis rouge avait fière allure, hier soir, lors de la présentationde Wall Street: l'argent ne meurt jamais. Outre les stars de l'équipe, on a vu défiler Naomi Campbell, Olivier Gourmet, Ellen Barkin, Roxane Mesquida, Haley Benett , Camilla Belle, Sandrine Bonnaire (vêtue d'un boubou africain) , George Lucas, Dany Brillant, Frédérique Bel, Martin Scorsese ou Salma Hayek, dans une robe rutilante dégageant ses longues jambes. Impressionnant. (Photos AP et Belga)

     

     

     

     

    Delon triomphe

     

    Delon.jpgIl devait en rêver depuis des semaines. Alain Delon a monté les marches hier soir, en compagnie de sa partenaire du Guépard, Claudia Cardinale, mais aussi de sa fille, Anouchka. Un véritable triomphe. Ce n’est donc pas demain la veille qu’il parlera de lui à la première personne du singulier. Même s’il l’a joué modeste:  "Je n'aime pas revoir mes films. Cela me brise le coeur. Je suis sensible même si ça ne se voit pas. Je suis un des derniers survivants de mes films. Tous ont été un moment de ma vie. Je ne peux pas revoir Romy (Schneider) et Maurice (Ronet) dans La piscine. C'est la même chose pour Gabin et Lino (Ventura) dans Le cercle rouge. C'est trop triste."   (Photo Belga)

     

     

     

     

    Le X n’attire pas

     

    Lindsay Lohan a pu mesurer toute la distance qui sépare célébrité basée sur les coups médiatiques de la reconnaissance par les cinéphiles. Elle a ainsi dû renoncer à sa venue à Cannes pour la présentation d’Inferno, un film dans lequel elle doit incarner une star du porno. Alors que tout ce qui touche au sexe fait un malheur, aucun acheteur ne s’est en effet manifesté. Cela en dit long sur sa cote de popularité auprès des professionnels.

     

    Porno djette

     

    Puisque les Hot d’or ne sont plus les bienvenus à Cannes, les stars du porno doivent faire preuve d’imagination pour quand même se produire sur la Croisette. Axelle Parker a trouvé le bon truc : elle va faire la djette ce samedi dans une boîte branchée. Les affiches qui annoncent l’événement ne laissent aucunement la  place, elles, à l’imagination…

     

     

    Jugnot frileux

     

    Gérard Jugnot est un grand frileux. Alors qu’il faisait grand soleil hier sur Cannes, sur le toît d’un palace, il s’est plaint du froid. « Il y a beaucoup trop de vent ici. On caille. On se croirait à Nancy ! » On ne voit pas bien quand il aurait pu se refroidir : ses bras étaient tellement chargés de cadeaux qu’il n’a pas dû beaucoup quitter les magasins.

     

     

    New burlesque

     

    Marianne James a mal choisi son moment pour monter les marches. Elle a précédé les très hautes en couleur et bien portantes strip-teaseuses du New Burlesque, à l’honneur dans le film de Mathieu Amalric, Tournée. Résultat : pour une fois, la reine de l’excentricité et de la bonne humeur est passée inaperçue.

     

    La télé en fête

     

    Patrick Poivre d’Arvor est aussi à Cannes. Pour faire la promotion de sa première mise en scène théâtrale, Carmen de Bizet. « On répète tous les jours et je prends beaucoup de plaisir à découvrir ce nouvel art », a déclaré l’ex-présentateur vedette du JT de 62 ans.  Qui n’a pas pris la peine d’aider Nikos Aliagas à souffler les 41 bougies de son gâteau d’anniversaire sur une des plages de Cannes. Un Nikos qui n’en menait pas large : « Désolé, je n’enlève pas mes lunettes, je n’ai dormi qu’une heure hier… »

    campbell.jpg
  • Le pays du fromage

    martini.jpg

    « Merci pour votre fromage »

     

     

     

     

    Une des meilleures réparties de ce début de Festival a été proférée par Dirty Martini (celle qui lève la jambe, sur la photo AP ci-dessus), une des strip-teaseuses burlesques de nouveau film de Mathieu Amalric, Tournée : « Nous sommes en France ! Je suis si heureuse. Merci pour votre fromage ! » Alors qu’elle est censée célébrer le plus grand événement cinématographique de l’année, cela remet tout de suite les choses à leur place…

     

    Jean-Claude en 3D

     

    Il n’y en a que pour notre JCVD sur la Croisette. Entre Jean-Claude vous présente sa collection de montres (l’une d’elle, sertie de 187 diamants, est estimée à 158.000 euros) en serrant des poings sur l’un des palaces cannois et Jean-Claude fait du yacht sur la jetée tous les jours de 10 h à 18 h, on a aussi droit à Jean-Claude organise une soirée de charité pour Haïti ou même à Jean-Claude fait du cinéma en 3D. Il vient en effet de signer un contrat pour tourner, toujours avec Dolph Lundgren, un quatrième épisode de la saga Universal Soldier en octobre 2010. Grâce au relief (dont coût : 35 millions de dollars), on pourra apprécier ses coups de savate juste au-dessus de la tête du spectateur qui vous empêche de bien voir l’écran. Gare aux moumoutes : ça va décoiffer.

     

    Les films que vous ne verrez jamais

     

    Dans les revues professionnelles s’étalent en long et en large les affiches de films improbables, qu’on ne verra  sans doute jamais sur les écrans. Mais rien que leur titre vaut parfois le coup d’œil. Les ex-fans d’Alerte à Malibu, par exemple, seront ainsi heureux d’apprendre que David Hasselhoff tiendra le rôle principal de Dancing Ninja (vu son âge, on ne l’imagine pas bien en train de danser et encore moins de faire le ninja, mais bon…). Les plus égrillards se laisseront sans doute plus tenter par des films qui ne sont pas classés pornos, comme Naked soldier (par les producteurs de Naked killer et de Naked weapon, c’est tout dire), voire par le plus insolite encore Nude Nuns with big guns (faut-il vraiment traduire ?), sous-titré : « Cette sœur est une mauvaise mère ! ».

     

     

    De Cannes au Vatican

     

    oliveira.jpgManoel de Oliveira, le seul cinéaste en activité qui aurait pu connaître les frères Lumière (il a 91 ans), présente à Cannes son nouveau film, L’étrange affaire Angelica. Mais pas question de s’attarder sur la Croisette : le Pape l’attend pour le bénir au Vatican. Si cela pouvait lui donner l’inspiration afin de ne plus confondre longs métrages et somnifères, ce serait un miracle hautement apprécié des cinéphiles.

     

    La meute à la niche

     

    Les organisateurs de la quinzaine avaient prévu de projeter La meute sur la plage la semaine prochaine. Mais le film d’horreur, dans lequel joue Emilie Dequenne, vient d’être interdit aux moins de 16 ans en France. On suppose qu’à la place les très prévoyants sélectionneurs programmeront un film érotique…

     

    Pub originale

     

    Xavier Beauvois a trouvé un moyen original de faire la publicité de son nouveau film, présenté mardi prochain en compétition, Des hommes et des dieux. Il a insulté des policiers, qui lui ont fait passer une nuit au poste. Et lui ont déjà fourni une convocation pour le tribunal en septembre prochain. Et après ça, il s’étonnera qu’on ne lui parle pas que de cinéma.

     

    Franco-français

     

    Certains acteurs français n’ont vraiment pas bien compris l’intérêt d’avoir 4.500 journalistes du monde entier réunis à Cannes pendant deux semaines. Ainsi, Valeria Bruni-Tedeschi n’accepte-t-elle de rencontrer que la presse… française. Qu’elle aurait très bien pu voir à Paris. Kad Merad, lui, fait très fort aussi : avec Olivier Baroux, il a décidé de ne présenter L’italien qu’aux seuls exploitants. C’est-à-dire avant tout ceux de la région. L’Europe du cinéma, ce n’est pas pour demain.