Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

- Page 3

  • Depardieu à minuit sur la Croisette

    Depardieu 1.jpgGérard Depardieu, Jacqueline Bisset et Abel Ferrara étaient présents ce samedi, jusque minuit, sur la Croisette pour présenter Welcome to New York sous une tente, sur la plage. Le film, qui est disponible à partir d'aujourd'hui sur Internet, n'a pas été sélectionné par le Festival. Ce qui pourrait être dû, selon Gérard Depardieu, au fait que le réalisateur a refusé de couper certaines scènes. "Pourtant, ce n'est pas porno du tout !", a-t-il expliqué. Peut-être, mais la première demi-heure est pour le moins hot.

     Depardieu 3.jpg

    Non, vous ne rêvez pas: Gérard Depardieu ne boit plus que de l'eau.(Photos: P.L.)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Depardieu 5.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Depardieu 6.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Qui sont les stars ?

    Le sondage d'Opinion Way réalisé auprès des cinéphiles de 14 pays (hors France) donne des résultats assez intéressants. Mais qui vont faire grincer bien des dents. Le réalisateur français le plus populaire n'est autre que le natif de Pologne, Roman Polanski ! Quant aux stars les plus souvent citées, il s'agit, dans l'ordre, de Jen Reno, Gérard Depardieu, Alain Delon et Catherine Deneuve. Un peu préoccupant pour la génération montante, tout ça...

    Beau, intimiste et ennuyeux

    Comment sont majoritairement perçus les films français dans les différents pays, toujours selon le même sondage ?

    - Intimistes pour les Américains

    - Captivants pour les Polonais et les Chinois

    - Humoristiques pour les Russes

    - Beaux et émouvants pour les Allemands

    - Beaux, ennuyeux et compliqués pour les Coréens du Sud

    - Bavards pour les  Québecois.

    Et vous, quel adjectif vous vient d'abord en tête ?

    Faut lire la DH...

    Sous le titre "Le fantasme du jour - Benoît Poelvoorde se prend pour Dieu", un grand journal français écrit qu'il "se chuchote avec insistance que Catherine Deneuve serait sur le point de rejoindre le casting" du nouveau film de Jaco Van Dormael. Si ses journalistes avaient lu la DH, ils sauraient que non seulement le réalisateur a confirmé ce qui ne tient plus du tout du fantasme et qu'il a même donné des infos sur le rôle tenu par la reine Catherine: celui de Martine, une apôtre pour la fille de Dieu dans Le tout nouveau Testament.

  • Premier coup de coeur

    Voilà, c'est fait: j'ai connu ce vendredi mon premier coup de coeur cannois. Avec The Salvation, un western... danois (si, si) signé Kristian Levring. Mads Mikkelsen dans un rôle à la Clint Eastwood, Eva Green muette mais très Claudia Cardinale, des images sublimes, une vengeance implacable, un méchant qui rappelle Henry Fonda dans Il était une fois dans l'Ouest, du sadisme, de la lâcheté, des images qui sentent la poussière et la sueur des cow-boys: il ne manque qu'une grande musique, à la Ennio Morricone, pour que l'illusion de western-spaghetti soit parfaite.

    Le seul hic: ce petit bijou est présenté hors compétition. The Salvation ne flinguera donc pas la concurrence au palmarès de cette 67e édition. Et c'est bien dommage.

    Les plus sexy

    A l'unanimité des journalistes présentes lors de sa conférence de presse, Kit Harington, alias le ténébreux Jon Snow dans la série à grand succès Game of Thrones, est élu l'homme le plus sexy de la Croisette. Jusqu'à présent, évidemment.

    Pour ma part, sans rechercher une seule seconde l'unanimité, j'attribue ce titre à la top model Liya Kebede, dont le décolleté plus que vertigineux, abyssal, a réussi à faire passer les moins habillées de ses collègues pour des nonnes frileuses. Un choix peu cinéphilique, je le concède, mais le glamour fait partie intégrante de Cannes.

    Le plus sympa

    Djimon Hounsou était le moins interrogé mais le plus heureux des comédiens de Dragons 2, le dessin animé DreamWorks présenté hier au Palais des festivals. "J'ai l'impression d'avoir 20 ans. J'ai commencé avec DreamWorks dans le film de Spielberg (Amistad, ndlr) et j'ai fait un voyage extraordinaire de 20 ans. J'espèreêtre encore là dans 20 ans: le temps passe vite."

    Lui, en tout cas, a pris tout le sien pour signer à lui seul dix foix plus d'autographes que tous ses partenaires réunis. Sympa.

    Angelina et Brad nous manquent

    Angelina Jolie et Brad Pitt manquent cruellement sur la Croisette. La preuve: hier, deux gamins se promenaient au milieu d'une foule amusée avec un masque en carton de leurs deux idoles. Mignon.

    Nous sommes en grève

    "Bienvenue en France, nous sommes en grève". Voilà comme The Hollywood Reporter ouvrait hier son tout premier article. Voilà qui en dit long sur l'image des Français auprès des Américains.

    Dur de se rincer l'oreille

    Qu'il paraît déjà loin le temps où U2, B.B. King, Eric Clapton ou les chanteuses de "Moulin Rouge" faisaient vibrer la Croisette. Cette année, en matière de stars musicales, on a droit à Spandau Ballet, en raison d'un documentaire qui leur est consacré. On adore les années 80, mais quand même...

    Paris à Cannes

    Paris Hilton était annoncée à grand renfort de publicité hier dans une boîte de nuit branchée. Le défi pour elle: essayer de ne pas passer inaperçue au milieu des danseuses blondes qui ne portent que de la lingerie noire minimaliste.

  • Festin princier pour les stars

     

    La soirée d'ouverture du Festival de Cannes est réputée comme étant la plus chère de la quinzaine et cela ne doit rien au hasard. Après la projection ce Grace de Monaco, 800 invités triés sur le volet ont été invités à un somptueux banquet au Palais, en compagnie de toute l'équipe du film évidemment. Au menu: homard, caviar, bar, croissant chocolaté, Pauillac grand cru classé et champange. Le tout savamment préparé par chef étoilé Bruno Oger.

    Ensuite, tout ce beau monde s'est retrouvé dans un chapiteau sous lequel était reconstitué un studio de cinéma hollywoodien cher à Grace Kelly. Les invités y étaient attendus par de faux douaniers, histoire de donner l'illusion que tout se passe à Monaco. Nicole Kidman et Tim Roth y ont été accueillis comme des rois. Logique: la famille princière monégasque brillait une nouvelle fois par son absence.

    Un petit air de Bourvil

    kidman.jpgAvec son chapeau largement enfoncé sur ses oreilles, Olivier Dahan avait un petit air de Bourvil, hier, à Cannes. Vous ne trouvez pas ?

    (Photo: Photo News)

     

     

     

     

    Alerte à Cannes

    Comme son emploi du temps n'est pas trop chargé et qu'elle se rappelle avoir vaguement fait l'actrice auparavant, Pamela Anderson est venu s'offrir un bain de soleil sur les plages (privées) d'un des hôtels les plus chers de la Côte d'Azur. Vu qu'elle était habillée, et en blanc encore bien, on a failli ne pas la reconnaître.

     Encore lui !

    C'est le champion incontesté de la bonne excuse pour venir à Cannes. Même quand il n'a pas de film à présenter en compétition, Quentin Tarantino s'arrange toujours pour venir présider le jury, donner une leçon de cinéma ou annoncer un futur projet. Cette année encore, il va donc débarquer sur la Côte d'Azur. Pour présenter la version restaurée d'un de ses films culte, Pour une poignée de dollars de Sergio Leone. Et tant qu'à faire dans la nostalgie, il devrait aussi assister à la projection, sur la plage, de Pulp Fiction, palmé d'or voici 20 ans déjà.

    On se demande déjà ce qu'il va inventer l'année prochaine...